VISAGE ANTI-ÂGE JAPONAIS

フェイスマッサージをうける女性

HISTORIQUE :

I. L’art du modelage facial Japonais :

L’ancêtre de ce modelage est le ANMA. Anma est le terme japonais qui désigne le modelage traditionnel (an mo en chinois). C’est une des trois formes de modelage acceptés par la législation japonaise (avec le shiatsu et les modelages occidentaux). Le modelage Anma se caractérise par l’application de pressions digitales sur des trajets correspondant sensiblement à celui des méridiens d’acuponcture. Au XIXème siècle au Japon cette pratique était réservée aux aveugles qui avaient seuls le droit d’exercer cette profession. Elle comprend également des étirements et des mobilisations articulaires visant à détendre le corps du « jusha », la personne modelée. En modelage Anma, le jusha reste habillé (vêtement souple et légers).

Le modelage du visage anti-âge Japonais est un des soins les plus apaisants et efficaces qui existent. Ses techniques sont faciles à apprendre et peuvent s’intégrer facilement à d’autres soins. Il stimule le système nerveux, la circulation sanguine et lymphatique, ce qui contribue à la rénovation des cellules mortes et à l’amélioration de l’apparence du visage.

II. Indications :
Il est l’un des traitements faciaux les plus puissants disponible aujourd’hui.

PRINCIPES DE BASE :
I. Mécanismes responsables du vieillissement cutané :
La peau est l’un des organes les plus importants du corps humains vu la surface et la masse qu’elle occupe. Chez l’adulte, la peau couvre une surface d’environ deux mètres carrés et pèse entre 4.5 et 5 kg. Son épaisseur varie entre 0.5 et 4 mm selon son emplacement. La peau est plus qu’un mince revêtement qui maintient et qui protège l’organisme : elle est une structure qui effectue plusieurs tâches essentielles à la survie.

1) Composition de la peau :
Une division grossière permet de distinguer trois couches au niveau de la peau :
– L’épiderme qui est la couche superficielle
– Le derme (l’épiderme et le derme sont souvent réunis sous le terme de tissu cutané)
– L’hypoderme : tissu sous cutané
L’épiderme renferme le pigment noir responsable du brunissement, particulièrement absorbant chez les peaux noires.
Le derme est résistant et élastique. Ses vaisseaux sanguins nourrissent et réchauffent la peau et contient aussi de nombreuses ramifications nerveuses sensitives

2) Le vieillissement cutané :
Le vieillissement cutané est un processus naturel qui commence dès l’âge de 25 ans, propre à chaque individu. Il est caractérisé par la diminution de la capacité de régénération des cellules de la peau et le ralentissement de certaines fonctions, comme notamment la production de substances par les cellules (collagène, sébum…).

 


Ecrire un commentaire